Mohammed ALAMI Consultant Expert SEO

Référencement SEO Montréal Mozalami

mercredi 30 mai 2012

Google places dans Google plus et vice versa


Bon et bien voilà pendant qu'on était occupé avec le knowledge graph (la communauté SEO qui s'intéresse à la sémantique), Google vient d'apporter aujourd'hui encore une petite brique à sa couche sociale : Google+ Local :
En gros Google plus ajoute une icône sur Google+ qui permet de faire la recherche locale directement dans le réseau social. Mais ce n'est pas tout, Google en a profité pour migrer ses commentaires (google reviews) sur la plateforme qu'il avait acheté  9 mois auparavant : ZAGAT.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, Google a annoncé le 25 Mai une nouvelle fonctionnalité pour mobiles : Find places faster with quick access to local info on the go. En gros Google montre qu'il a changé l'affichage de ses listings pour les résultats locaux en améliorant l'interface et en ajoutant des informations comme les reviews plus accessibles de manière similaire à ce qu'on a sur le Desktop.


Cela ne vous rappelle rien ?  ben voyons le SOLOMO qui était encore un buzzword fin 2011, est devenu le point de convergence des stratégies de tous les moteurs (Bing fait de même avec Facebook, et Yahoo! qui sort son Axis pour tablettes spécifiquement) ainsi que les réseaux sociaux, portails..
Maintenant, franchement cela ne surprend pas grand monde. J'avais déjà publié un billet à  ce sujet au mois de Novembre 2011 intitulé : Futur du referencement SEO Google Places SOLOMO.  Ce que nous attendons maintenant c'est le prochain pion qui va faire échec et Mat à des plateformes de checking comme foursquare en intégrant Google Latitude oublié pour un temps.
En attendant, je vous conseille d'aller soigner vos pages Google+ pour y intégrer vos réseaux sociaux, votre page Google Places et surtout d'y intégrer des call to action. Pour cela, je connais un expert qui m'avait déjà fait bonne impression à l'époque pour lui avoir emprunté l'image de la page projet Starbuck sur mon billet sus-cité (son blog ). Un autre concept est proposé par Nich Tank mais la page Google+ ne reflète pas la maquette ci-dessous :
Niche Tank's Google+ Page

mardi 29 mai 2012

Catalogues en ligne la bagarre des chasseurs de commissions

Je commence à aimer ce genre de publication que je qualifie de blogging on the go. J'aurais pu choisir Tumblr (comme l'a fait Searchengineland) ou Stumbleupon (comme les likes de Mashable) ou encore Livejournal qui utilise Foaf une ontologie basée sur RDF le langage du web sémantique.
 Schéma des flux de données dans le cas de l’utilisation d’une ontologie
Pourquoi j'en parle, parce qu’aujourd’hui je viens de sortir de l'édition 5 du eCommerce Camp où notre ami @adrien a fait fureur avec une brochette de panelistes tous aussi branchés les uns que les autres et qui n'ont de foi que les comparateurs de prix. Pour ne pas les citer, je cite explicitement Shopbot.ca et Shoptoit.ca qui ont pour client un vieil ami de la maîtrise derrière le site ecommerce  Altitude Sports. S'il est vrai que c'est facile de les alimenter que ce soit XML ou un fichier CSV, ce qui a retenu mon attention c'est l'option de passer par une tierce compagnie, Lengow en l’occurrence qui propose de générer des catalogues pour usage multiple (comparateurs, marketplace...).



Déjà en tant que professionnel du référencement SEO je trouve juste inopportun de payer des clics même moins cher qu'Adwords, en plus des budgets SEM SEO SMO Dsiplay et tout ce qui s'en suit. Pour ordre d'idée, un clic sur un comparateur de prix peut valoir 0.3 $ alors qu'il en coûterait 1$ directement chez l'ogre Google. Si en plus, on rajoute les frais de génération de catalogue qui sont malgré tout accessibles (à compter de 99$ par mois), la facture risque d'être salée à la fin du mois !

Mon idée est toujours la même, pourquoi ne pas adopter le standard Schema (avant on parlait de SKOS/OWL) pour taguer ses produits et donc remettre le même catalogue au même format à tous : affiliés, comparateurs, places de marchés...etc.


Peut être tout simplement c'est la nouvelle destination avec Google Knowledge Graph quand le monde commencera à taguer ses pages, Google pourra remettre à l'ordre du jour son offre Google Squared ou la roue magique et alors l'avenir des comparateurs sera compromis...
Une capture d'écran de Google Squared en action pour comparaison de produits
Pour rappel la petite histoire de Twenga un moment brûlé par Google sur la France a fait le choix de s'allier au consortium Fairsearch en début d'année pour montrer son mécontentement car je ne pense pas qu'il gagne en trafic dans l'affaire. (avec Shopcity entre autres). Fairsearch à l'origine composé d'un consortium comprenant Tripadvisor, Tracvelocity, Kayak, Hotwire et Expedia notamment, tente de promouvoir une industrie parallèle au monde monopolistique des moteurs de recherche et à leur tête Google bien sûr.  Un petit coup d’œil sur le trafic de cette plateforme nous laisse penser que ce n'est pas une réussite, et que le pic du à sa médiatisation est dépassé.
Quoiqu'il en soit, nous continuerons à consommer des catalogues via comparateurs, réseaux sociaux comme Pinterest, sites dédiés comme Webcatalogue en France, CatalogueTag au Maroc et plus sérieusement Lasso en Australie où c'est rendu une véritable industrie. Si vous en connaissez des sérieux au Canada, faites le moi savoir. Et je ne parle pas de circulaires où nous avons une pléthore de joueurs aussi gros que Publisac et aussi des petits poucets comme Macirculaire.

Je vous donne RDV sur le blog de Mediative pour une trilogie dédiée au Knowledge graph annoncé par Google et une introduction au Web sémantique qui nous fera le plus grand bien je le sens.

vendredi 25 mai 2012

Mots clés et Google Knwledge graph pour SEOs

Voila donc la fin de semaine qui se lève et on boucle 4 jours fous où en tant que référenceur SEO les challenges ne cessent de tomber tous les jours. Je rentre chez moi et je trouve cette circulaire MEXX où l'accroche vient me chercher directement :

Oui vous lisez bien : Mots clés. Eh même hors ligne on va faire du CPC ?! heuresement on change de paradigme avec le Knowledge graph de Google : bienvenue dans le web sémantique. Non pas convaincu ? lisez et analysez l'offre  d'emploi ci-dessous : schema et semantique !
Il est clair Google dispose de Frebase, un moteur sémantique certainement monté sur Cafeine et enregistre tous les comportements utilisateurs. Cela suffit amplement pour qu'il connaisse les contenus mieux que tout homme sur terre. 

Voici venu le temps où la machine rend service à l'homme, espérons que ce soit pour le mieux...
En tout cas pour nous autres spécialistes du référencement SEO, le knowledge graph c'est plus de travail, plus de veille, retour aux bancs d'école.

Offre d'emploi Knowledge graph sémantique Google

lundi 21 mai 2012

Vers le Web sémantique avec Knowledge Graph de Google

google knowledge graph
Faisant suite à mon précédant billet sur le Knowledge graph et comment Google a encore une fois réussi à déclencher un climat de panique générale, je prends le temps de revenir sur l'historique : après tout, depuis 2009, et grâce aux australiens, on savait déjà que Google pouvait extraire de l'information structurée à partir de données non structurées. C'est tout le shift quand ça devient la norme !

Je vous invite donc à lire mon billet sur mon blog marketing et bien sûr comme d'habitude les trackbacks et commentaires sont les bienvenus. Les RT, Like et Plusone  le sont également :

Billet sur le Knowledge graph : bienvenue Web sémantique

jeudi 17 mai 2012

Lancement officiel du Knowledge Graph de Google en US mai 2012

Ce matin c'était presque comme le 11 Septembre au bureau : après l'annonce devenue désormais publique  concernant le lancement officiel en US du Knowledge graph de Google (à ne pas confondre avec l'open Graph de Facebook). En fait Google a organisé son propre Bombing tellement décrié par le moteur quand ce sont les blogueurs qui le pratiquent pour gagner en visibilité sur un sujet.

Bon maintenant, on est rendu là et il faut dealer avec ce nouvel algorithme qui franchement n'a de mystérieux que le nom car le fonctionnement est simple :
  1. Google collecte les données où qu'elles soient sur le web,
  2. Il déploie son Latent Semantic Indexing pour clusteriser les contenus de manière intelligente,
  3. Il vérifie les relations via les liens entre sites et pages web (Link graph),
  4. Il pioche dans les médias sociaux là où les langues se délient (social graph),
  5. En appliquant une couche Google plus, il va peaufiner ses trouvailles (social Layer),
  6. Sur les sites, il collecte les données structurées grâce aux tags sémantiques (Microformats, RDFa, Schema),
  7. Il va puiser dans l'inventaire des BDD open comme Freebase, Wikipedia, Imdb...pour trouver des connexions,
  8. Il constitue des entités Web (web entities) qu'il va mettre au stress test via les visiteurs,
  9. Il enregistre la réaction  des utilisateurs aux suggestions et leur comportement,
  10. Il met à jour ses entités web et repart pour un nouveau cycle d'affinage (Knowledge graph)
Regardez le diagramme suivant comme il est simple de réussir son référencement :

http://www.referencement-site-montreal.com/images-referencement/social-graph-link-graph-knowledge-graph.gif
Link graph Vs Social graph Vs Knowledge graph
Le sweet pot est l'endroit où les contenus sont cohérents via les trois graphes. Google a besoin de faire peau neuve avec tout ce qu'il s'est pris dans la figure avec les affaires de Wifi piraté via les voitures Google, l'affaire du Kenya, celles de chine et Russie... Laissons le faire son coup de Public relations et après on discutera le pourcentage des résultats affectés par cette fonctionnalité.
Déjà avec le fresh content 30% c'est passé comme une lettre à la poste. Cela m'étonnerait fort que Google prenne le risque de proposer des réponses intelligentes concernant des personnes, entreprises, endroits inconnus !
Freebase enregistrant des millions d'entités, de faits et de relations
Bon référencement avec le Knowledge Graph et on se donne des nouvelles avant la nouvelle mise à jour de Panda, Penguin, Knowledge graph, universel et temps réel..
Voici donc le poste en question et la vidéo d'intro de Google :


Inside Search: Introducing the Knowledge Graph: things, not strin...: Cross-posted from the Official Google Blog Search is a lot about discovery—the basic human need to learn and broaden your horizons. But s...